Mère Meera : Mon expérience avec la Mère Divine

Mère Meera, née en Inde en décembre 1960, est considérée comme un des avatars de la Mère Divine

Un avatar Divin est la conscience Divine qui s’incarne directement dans un corps, sans passer par le processus de réincarnation.

Mère Meera : Mère Divine

Mère Meera n’est pas la seule vivante actuellement sur terre, en tant que Mère Divine. D’après ses propos, les Mères Divines seraient bien plus nombreuses que nous l’aurions imaginé. Une des plus connues fut Mâ Ananda Moyî, décédée en 1982 à l’âge de 86 ans; Sri Aurobindo en était très proche. Actuellement il y a aussi Amma qui est connue pour étreindre des millions de personnes.

Et sans vouloir faire polémique ou me heurter à quelques religieux moralistes, notre bien aimée Marie, mère de Jésus est aussi considérée comme étant la Mère Divine.

Mère Meera : J'en ai marre de tout

Nous remontons une trentaine d’année en arrière. Je passais ma vie à lire des livres ésotériques, à m’obliger une rigueur de vie qui parfois était bien contraignante pour mon entourage. Deux fois par jour, je me tenais à un programme méditatif d’environ 1h.

J’étais dans une phase, où je faisais un trop plein d’ésotérisme pour ma petite personne. Des amis me disent qu’il y a une « Mère Divine » nommée Mère Meera, qui donne son Darshan dans un ashram en Allemagne. Je n’avais aucune envie d’y aller.

On est parti en voiture pour une petite semaine, un jour aller, un jour retour, et 4 jours de darshan avec Mère Meera. J’ai certainement accepté à l’époque pour paraitre  aux yeux de mes amis comme un guerrier de lumière qui jamais ne refuse le devoir de rencontrer une haute entité spirituelle. 

Nous arrivons le soir dans notre gite près de Francfort en Allemagne, et nous passons le lendemain à nous promener dans les rues de la ville la plus proche, ou des villages alentours. Puis nous nous rendons à son ashram pour assister à notre premier jour de darshan de 17h à 19h. J’étais toujours fermé.

Si vous aussi parfois, vous ressentez que vous êtes hermétique à l’ouverture, à l’acceptation, laissez-moi vous offrir cette méditation axée sur le lâcher prise. Il vous suffit de rentrer votre email ci-dessous afin que je puisse vous l’envoyer.

Recevez la méditation pour le Lâcher Prise

Mère Meera : Le darshan

La plupart des Maîtres spirituels pratique un Darshan. En sanscrit Darshan signifie Vision. Et pratiquer un darshan, c’est être en présence du Divin, ou de la Divinité que représente le Maître qui officie le darshan. C’est une cérémonie qui diffère selon les Maîtres, elle peut durer :

  • Une heure
  • Plusieurs jours 
  • Un jour
  • Plusieurs jours

En général un darshan s’effectue en une journée, il peut se renouveler sur plusieurs jours, pour que les participants puissent en bénéficier.

Mère Meera : Recevoir le darshan

Les garands maitres spirituels du monde

Celui de Mère Meera dure deux heures. Les participants doivent s’assoir en silence, ne pas croiser les jambes, ne pas éternuer ou tousser, être propre, cheveux lavés. 

Puis les participants font la queue pour arriver assis devant Mère Meera.

  • Elle met la main sur notre tête quelques secondes
  • Puis la retire.
  • Ensuite, elle nous fixe dans les yeux quelques secondes de plus
  • Puis baisse la tête
  • Nous regagnons notre place. 

Mère Meera dit qu’elle fait entrer la lumière et qu’elle dénoue nos fils cosmiques de lumière. Elle dit aussi qu’il suffit que l’on ait assisté à son darshan au moins une fois, pour être toujours reliée à nous. 

Mère Meera : Résistance négative

mere meera Allemagne

Quand est venu mon tour, lorsque nos regards se sont croisés, j’ai senti que je m’etais fermé, que je ne ressentais pas d’amour, et même au contraire, j’avais eu des pensées négatives, de jugement, je ne sais plus. Nous sommes rentrés à notre gite, Et que s’est-il passé dans la nuit? Je n’en sais rien, mais je n’avais qu’une hâte, retourner auprès de Mère Meera dont j’étais devenu subitement « amoureux ». 

Le lendemain, nous retournons à l’ashram. j’entre à mon tour et je trouve une place vers le fond de la salle. Je me mets à méditer attendant l’arrivée de Mère Meera, et je ressens alors un amour inconsidéré pour elle; des larmes de joie intérieure coulaient sur mes joues. 

Une main appuie mon épaule, j’ouvre les yeux, sa première disciple, une femme d’un certain âge déplaçait quelques pratiquants. Elle me demande de la suivre et m’installe en face de Mère Meera, juste devant elle. j’étais heureux. Nous avons passé 4 jours de darshan merveilleux et je suis rentré en France avec Mère Meera dans mon cœur.

Mère Meera : Le premier miracle

Voilà 3 jours que je m’étais bloqué le dos. Cela ne m’était jamais arrivé auparavant. j’étais quasiment paralysé. Impossible de marcher, de me lever, de faire le moindre geste sans une grande souffrance. Durant la nuit, tout un côté de mon corps s’était ankylosé, j’ai voulu me retourner… C’est comme si je recevais toutes les secondes un coup de poignard dans la colonne vertébrale. j’hurlais de douleur, jusqu’à que je n’en puisse plus et de toutes mes forces j’ai souhaité mourir tant les douleurs étaient insupportables. 

Soudain Mère Meera m’est apparue allongée face à moi, mais à deux mètres au-dessus de moi, elle m’a souri, s’est retournée et s’est laissée descendre pour pénétrer mon corps. Tout son corps s’est engouffré dans le mien. J’étais toujours bloqué mais toutes les douleurs sont parties en une seconde, et une joie de vivre et un amour pour la vie m’ont submergé. Mère Meera avait disparu mais elle avait laissé en moi toute la puissance de la guérison: L’amour

J’étais dans mon lit couché, à travers la baie vitrée, j’observais la haie de mon jardin qui se balançait doucement dans le vent. j’étais la haie, j’étais le balancement, j’étais le vent. j’étais la vie. Les amis qui venaient voir un paralysé ne voyaient qu’un homme vivant l’instant présent et nourri par tout l’amour qu’il ressentait. j’étais cette puissance d’amour et de gratitude infinie.

Mère Meera : Le temps des miracles

Le grand miracle

Nous étions partis en vacances, mes enfants et moi. Il y avait Noémi âgée de 12 ans, Samuel, âgé de 9 ans et Jeanne de 7 ans. Nous marchions dans les rues de Venise pour rejoindre la place mythique Saint Marc; nous n’en n’étions plus loin. Soudain, une averse s’est mise à tomber et nous avons couru jusqu’aux arcades de la place pour nous abriter.

Jeanne n’était plus là. Depuis combien de temps n’était-elle plus avec nous? L’avions-nous oublié dans le dernier magasin, où nous nous étions arrêtés? Était-elle tout près de nous ? Était-elle perdue?

J’ai demandé à mes ainés de se poster chacun à un coin de la place immense, de regarder et de surtout ne pas bouger, tandis que moi j’avais opté de retourner voir si Jeanne ne nous attendait pas dans ce magasin qui était peut-être déjà à 10/15 minutes de là.

Une fois arrivé… Personne. Je suis reparti dans l’autre sens en courant dans une panique totale. Je pensais que peut-être ma fille venait d’être enlevée. Le monde s’effondrait et tout à coup, environ à 3 mètres au-dessus de moi en oblique, Mère Meera m’est apparue, je dirais plutôt l’énergie de Mère Meera. Je savais que j’étais le seul à la voir.

Mère Meera : Au-delà de l'impossible

Je ne me souviens plus des paroles exactes, mais je vous livre sans frein la suite de l’histoire. Elle me dit  » Pourquoi cours-tu ainsi dans la panique? Tu crois que la panique va t’aider à la retrouver? Détends-toi!

Je ne sais pourquoi, mais je n’ai eu aucune peur, et je ne sais pas pourquoi non plus, je me suis aussitôt détendu.

Elle me dit  » Puisque tu as compris la leçon, je vais te faire un cadeau. Tu vas rejoindre la place St Marc, parmi tous les cafés de la place, l’un s’appelle (J’ai oublié le nom), tu vas y entrer, et tu verras ta fille assise sur les genoux d’une Anglaise » je me sentais empli de gratitude, je pleurais des larmes de joie. Mère Meera m’a souri et a disparu. Ce fut une apparition de 40 secondes environ.

j’ai marché les quelques minutes qui me séparaient de la place. j’ai vu le café dont elle m’avait parlé. j’y suis entré, ma fille Jeanne était sur les genoux d’une anglaise qui l’avait récupérée. Quel soulagement, je suis allé rejoindre mes deux autres enfants heureux de retrouver leur sœur.

Le miracle de la vie

Mère Meera : Le miracle de la vie

Je pourrais me définir comme un élu, je pourrais me définir comme étant une future sommité spirituelle, je pourrais chercher à comprendre. mais je pense qu’il n’y a rien à comprendre. Pourquoi moi? Pourquoi cela arrive ou pas? Laissons tomber les réponses, car nous sommes la connaissance, nous sommes Buddha, alors qui cherche à savoir ce qu’il sait déjà. Ce ne peut être qu’un usurpateur, ce ne peut être que l’ego

Pourquoi? Je répondrais par je ne sais pas. Oui à ce jour, je ne sais pas. je dirais, c’est comme ça! Je peux imaginer des raisons ou des solutions, mais seront-elles la vérité? Je pense qu’il y a une vérité qui va au-delà des autres vérités, c’est une vérité insondable qui transcende le mental et surgit lorsque c’est le moment. Et ce qui arrive, arrive toujours au bon moment. 

Depuis j’ai revu plusieurs fois Mère Meera lors de ses darshans. elle reste dans mon cœur à tout jamais. Je ne me sens absolument pas dépendant d’elle, ni de son enseignement. Elle est entrée sur mon chemin, m’a offert ses cadeaux, puis a repris sa route, mais elle est là, dans l’amour lorsqu’il vibre de toute sa puissance, elle est au cœur de mes prières. Je me sens uni à elle.

Mère Meera, je t’aime

Voici les miracles qui accompagnent ceux qui auront cru

Vous voulez dépasser vos blocages ?

Je vous propose une consultation a distance à travers le tirage du tarot d’osho que je pratique depuis plus de 20 ans.

Mes autres articles : 

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.