Entrer dans la lumière. Mon expérience avec ma mère défunte

Entrer dans la lumière Ma mère est morte

De l'autre côté du vent

Nous étions en septembre 2008 en début de soirée. Je reçois un coup de fil de mes deux sœurs qui ont respectivement 23 et 22 ans de plus que moi, et qui m’apprennent que Maman vient de quitter ce monde. J’avais 50 km à faire, j’annonce à mes sœurs que je ne vais pas tarder.

Ma mère me disait quelquefois – Si ça existe et si c’est possible, puisque tu y crois, je te ferai signe de la haut, peut-être que  je t’enverrai un message. 

Entrer dans la lumière Communiquer avec l'au-delà

Avant de partir J’appelle une amie qui canalise les messages de l’au-delà, surtout ceux des êtres de lumière, et quelques fois ceux de proches décédés. Je lui annonce que ma mère est morte, et que  je souhaiterais avoir un message d’elle. Je lui demande si ma mère a pu entrer dans la lumière. Elle me dit  » je te rappelle dans une demi heure »

30 minutes après, le téléphone sonne. Elle m’explique que ma mère a honte d’aller dans la lumière avec tout le mal qu’elle a fait autour d’elle, qu’elle pense ne pas mériter d’être auprès de mon père. Mon amie comprend que ma mère a semé autour d’elle beaucoup de discordes et peu de paix.

Je passerais sur le détail de ses « vilaines actions », là n’est pas le sujet de l’article. Mais pour que vous compreniez mieux la situation, je vais tenter de vous la résumer en quelques phrases. Ma mère a perdu sa propre mère à l’âge de 18 mois. Elle n’a donc pas reçu cet amour maternel dont tous les enfants raffolent, et n’a pu le donner en retour, ne l’ayant pas reçu.

 30 minutes plus tard, mon amie me rappelle et m’annonce qu’elle ne peut rien faire, qu’elle ne peut rien me dire de plus, si ce n’est que ma mère n’est pas entrée dans la lumière. Ce qui veut donc dire qu’elle est un esprit qui se crée déjà un enfer de douleurs, de jugements. Chacun peut imaginer ce que peut-être un enfer…

Je  remercie mon amie d’avoir pu faire ce qu’elle avait fait; même si la nouvelle m’attristait. Et me voilà en route pour rejoindre mes sœurs auprès du corps de ma mère.

Morte

Entrer dans la lumière Juste avant de mourir

Vers 22h j’arrive chez ma mère. Mes deux sœurs me disent qu’elles étaient auprès d’elle lorsqu’elle est partie. Elles insistent pour me prévenir que les 10 dernières minutes avant qu’elle ne quitte ce monde, elles lui ont répété que jamais elles ne lui pardonneraient pour tout le mal qu’elle a fait autour d’elle. Ce fut un choc pour moi. Cela faisait déjà quelques années, que mon pardon envers ma mère était devenu total.

Entrer dans la lumière Est-ce que les morts nous entendent?

J’exprime le désir de pouvoir aller voir, seul, le corps de ma mère. je rentre dans la chambre. Elle était allongée, je m’assois à côté d’elle, et je commence à lui parler.

Voilà en quelques lignes résumées, ce que j’ai pu lui dire

  • Maman, n’écoute pas, ne retiens pas ce que t’ont dit Jeannine et Nicole (mes deux sœurs). Nous avons le choix. Nous avons le choix de choisir de critiquer, de juger, ou de se remettre en question. Oui tu as engendré beaucoup de douleurs autour de toi.
  • Tu as menti, tu as triché, tu as désuni, tu as été violente, irrespectueuse, égoïste, machiavélique parfois. Mais tu as fait ce que tu as pu avec ce que tu as reçu.
  • Tu n’as pas connu ta propre mère, et tu as été élevée comme une enfant gâtée par les 7 employés de la maison familiale. Mon grand-père était un dandy et préférait courir les conquêtes que de s’occuper de ses enfants. Oui tu as fait du mal, tant de mal.
  • Pendant bien des années je souhaitais ta mort. Puis j’ai été recherché l’origine de mes blessures, j’ai pris tant de fois mon enfant intérieur dans les bras. Et la trame s’est déchirée.
  • Oui Jeannine et Nicole sont devenues ce qu’elles sont devenues, oui Jean-Claude (mon frère en est mort). Mort d’aigreur, mort de manque de joie, mort de ne pas assez s’aimer.
  • Mais pour moi, maman, tu m’as permis d’aller guérir mes blessures, de chercher à trouver le pardon, tu m’as permis de voir que tout est lié. Tu m’as permis de guérir mon féminin pour mon propre équilibre.
  • Tu m’as permis d’être l’homme que je suis aujourd’hui. Un homme sain, heureux de vivre, se satisfaisant de ce que la vie lui donne. Un homme qui peut aider celui qui souffre car lui même a connu la souffrance. tu m’as permis de m’éveiller au monde avec un regard emprunt de gratitude.
  • Alors pour tout cela, reçois tout mon amour et sois fière d’avoir réussi au moins cela.
  • Pardonne-toi! Sans pardon il ne peut y avoir de rédemption. Tu n’es pas responsable de ce que les autres font ou ont fait. Nous avons tous le choix de choisir entre ombre et lumière.
  • De tout cœur merci maman.

La vie m’a enseigné l’abandon, l’acceptation, le non jugement. C’est accessible pour tous. Je peux vous offrir une petite aide en vous proposant une méditation gratuite axée sur le lâcher prise. Il vous suffit de rentrer votre email ci-dessous afin que je puisse vous l’envoyer.

Recevez la méditation pour le Lâcher Prise

Entrer dans la lumière Nos morts nous voient-ils

J’ai ressenti tant d’amour envers ma mère que j’ai pris son corps pour le serrer contre le mien. Le corps de ma mère se retrouvait en position assise, et lorsque j’ai voulu l’allonger à nouveau sur le lit, j’ai vu le visage de ma mère. Elle avait les yeux ouverts et me regardait, un doux sourire aux lèvres. J’ai été si surpris que j’ai lâché ce corps qui est retombé sur le lit dans un léger rebondissement. je m’en voulais un peu.

Allumer bougie pour défunt

Entrer dans la lumière Les morts nous parlent

Je rentre chez moi en région Toulousaine. j’avais un message sur mon répondeur de mon amie médium.

  • Rappelle-moi s’il te plait
  • Il était trop tard, je l’ai rappelé le lendemain.

Elle me dit 

  • Hier, tu as parlé à ta mère longuement
  • Elle t’a entendu
  • Elle s’est pardonnée
  • Les êtres de lumière l’ont fait entrer dans la lumière
  • Elle a un message pour toi.

je vous livre le message tel que je l’ai reçu. Agnès, mon amie avait pris soin de s’enregistrer avant.

Texte pour Jean-Luc par Agnès le 3 octobre 2008

Je veux te remercier pour être resté un pilier.

La vie de ton père a été un pilier de force claire. Souvent quelque part j’aspirais qu’il en soit de même pour ma vie. Je pourrais dire que je n’avais pas la force de rester dans la clarté. Je n’ai pas l’intention de chercher des excuses mais d’exprimer simplement que j’aimerais réparer ce que j’ai abimé. Il n’y a pas d’excuse pour choisir l’égoïsme, la dureté. Mais il n’y a pas non plus de regrets, il n’y pas de place pour le regret .

Ce qui m’a enfermée au début c’est que je croyais ne pouvoir jamais rejoindre la clarté de ton père la preuve en est, Dieu est bon car je l’ai retrouvé. Le poids de l’amertume est tombé, tout ce qui semblait si compliqué, si tordu s’est simplifié. J’aimerais réparer ce que j’ai abimé. Sans chercher d’excuses, quelquefois gratuitement on fait des choix et on cherche des excuses à ses choix. Cela ne sert à rien. Je sais le poids de l’amertume que j’ai laissée derrière, j’accepte ce poids non comme une punition mais comme un résultat logique et en même temps j’ai à réparer. 

Tout s’est simplifié tout comme pour ton père il était simple. Un homme de droiture et de bonté, je n’ai pas su respecter sa bonté et sa droiture. Maintenant nous partageons un autre bonheur, sans que l’avant soit effacé. L’avant n’existe pas sans vouloir l’effacer il n’existe pas. Il n’y a plus que l’intention de réparer et de guérir, si on veut bien dire oui à cette intention de guérison. 

Dans la dimension où je vis la honte n’existe pas ; j’aurais pu rester enfermée dans la honte. Dans la dimension où je vis cela n’existe pas ; c’est bon de découvrir la simple bonté, la nature de la vie bien loin des complications, bien loin de la dureté. Si on veut bien dire oui, je saurai réparer et aider à guérir.
Je te remercie d’être un pilier.

Entrer dans la lumière Je suis juste de l'autre côté du chemin

Mon amie a vraiment des perceptions particulières. avoir pu me dire que j’avais parlé à ma mère, qu’elle m’avait entendu… C’est merveilleux. Et moi, tout petit bonhomme que je suis, par mes mots, par mon amour, j’ai pu aider ma mère à rejoindre la lumière. Cela aussi est merveilleux.

Ma mère est morte, parait-il! Moi je dirais qu’elle est juste de l’autre côté du chemin.

Vivre avec nos morts

Entrer dans la lumière Le pouvoir de l'amour

Je n’ai rien d’exceptionnel, je ne suis que l’instrument du Divin, mais je suis aussi cet être de lumière avec un pouvoir incroyable; le pouvoir d’aimer. C’est un pouvoir capable de sortir une âme de l’enfer pour l’accompagner vers la lumière. Nous avons tous ce pouvoir. Il suffit de le laisser s’exprimer. L’amour est au delà de tout, l’amour est lumière, l’amour est tout ce qui est. 

Descendons au siège de notre âme, dans notre cœur et écoutons-le s’exprimer. C’est une bénédiction!

Entrer dans la lumière Signes de l'au-delà

Tout se passe, tout se cherche, et tout se trouve au cœur de notre être. Entendez bien cette phrase:

Rien n’existe en dehors de vous-même

Plus vous pratiquerez l’introspection, la méditation, le silence, l’écoute; plus les signes de l’au-delà apparaitront; qu’ils soient visuels, sensoriels ou extra sensoriels. Bien souvent on cherche quelque chose à l’extérieur. On voudrait communiquer facilement avec l’au-delà, on voudrait entendre nos guides, on voudrait voir l’invisible. Revenons à l’instant ou tout est contenu. Ne vous éparpillez pas. 

Si vous êtes Buddha, qui est celui qui cherche à être quelque chose de plus? Vous êtes la totalité, alors qui veut encore plus?

Soyez ce que vous êtes déjà et ne cherchez pas à être ce que vous serez, ou ce que vous pourriez être, ou ce que vous avez été. Le passé n’existant plus n’est pas d’aujourd’hui. Le futur n’existant pas encore n’est pas d’aujourd’hui. Seul aujourd’hui existe à chaque instant et se recrée l’instant suivant. 

Soyez ce que vous êtes et l’au delà vous dévoilera sa trame. 

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *